Trouble don’t last always

In Life

© Image : Joao Tzanno

Scroll this

C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages.Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien… Jusqu’ici tout va bien… Jusqu’ici tout va bien. » Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage.

La Haine

Comprendre son problème

Tous les problèmes ne se valent pas et chaque personne réagit différemment face à un problème. Pourtant il existe 3 humeurs, qu’on rencontre quasiment tout le temps quand un problème plane au-dessus de notre tête. Ce mauvais nuage, horriblement gris comme un ouragan prêt s’écraser sur nous. Connaissez-vous les singes de la sagesse ? Si je vous expose ces 3 figures symboliques tout le monde les reconnaitra, car on aime particulièrement les envoyer à nos proches par textos : 🙉 🙈 🙊. Voici les 3 personnalités du singe, par conséquent les nôtres. Ce nombre de trois représente toutes les différentes facettes de nos anciens, présents et futurs problèmes. Ils garantissent la compréhension de nos soucis.
Dans mon cas, j’aime particulièrement le singe qui se couvre les oreilles. (Ce vieux chewing-gum qui me colle aux basques.) Comme une couverture chaude qu’on aime avoir en plein soir d’Hiver. Faire l’autruche et ne pas écouter ses problèmes, est la chose préférée de celui qui se couvre les oreilles 🙉. Comme un joli casque de musique qu’on aime écouter. Et dans cette playlist il y a cette comptine qu’on enseigne pourtant aux enfants : « l’autruche a fait un trou dans la terre pour mettre ses p’tites affaires » n’est en aucun cas une super bonne idée. « Il n’y a point de pires sourds que ceux qui ne veulent pas entendre » et Molière avait raison. C’est reculer (pour mieux sauter) son problème au lendemain, comme une espèce de boomerang qui finira par exploser sur vous. (Attention la gifle peut être violente.)
Le deuxième singe, celui qui se couvre les yeux 🙈, peut être conscient ou inconscient, cela représente sa complexité. Le singe est perdu et n’arrive pas marcher droit correctement, car ses yeux sont totalement bandés, comme pris aux pièges. (Même un équilibriste aurait eu peur de s’engager.) Le pire, quand on examine ce singe il se bande lui-même les yeux. Quelle personne pourrait trouver son chemin et garder l’équilibre, sans avoir peur de trébucher. Personne. Pourtant ce singe aime faire l’aveugle, pour se protéger. Et par conséquent il finira par se mentir à soi-même de peur de se confronter. Ses mains forment un bouclier, il ne voudra pas voir la vérité en face et trouvera toujours l’occasion de se noyer dans des paradis imaginaires. (Ah les paradis imaginaires sont tellement réconfortants…) Ce sentiment est dangereux car il peut être pris de manière totalement inconsciente aussi, car prendre conscience des choses n’est souvent pas facile. Alors à vos lunettes !
Le troisième problème a été vécu, mais on espère toujours que les images qui traversent notre tête soient un film ou un mauvais cauchemar. L’oreille écoute, les yeux regardent mais la bouche est paralysée, barricadée par un carrefour embouteillé. Nous sommes en état de choc. Le singe 🙊 ne peut plus dire aucun mot. On lui a cousu la bouche et ses yeux sont uniquement là pour pleurer et ses oreilles entendre les larmes qui s’explosent comme des bombes sur le plancher. 

  Le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité de vaincre ce qui fait peur.                                                                                                                        

Nelson Mandela

La traversée du désert 

La traversée du désert sera longue. Du moins les problèmes ne disparaissent jamais en 48 heures, parfois ils peuvent nous accompagner une bonne partie de notre vie. Comme je l’ai dit précédemment les problèmes se caractérise par 3 images et dans la vie elles possèdent leur propre règle du jeu.
Le couloir pour le singe qui se couvre les oreilles 🙉, le labyrinthe pour celui aux yeux bandés 🙈 et l’escalier pour le singe à la bouche en croix 🙊.
Le couloir auditif est à préserver, si vous désirez écouter les véritables paroles de Freddie Mercury. Ce couloir long et noir devra être franchi. Je sais vous allez y découvrir des choses pas très jolies sur les murs, il aura des toiles d’araignée sur les rebords des fenêtres closes, peut-être bien même des montres cachés sous le tapis et des chauves-souris prêtes bondir sur vous. Mais si vous ne franchissez pas ce couloir pour combattre le courant d’air glacé, vous ne rejoindrez jamais l’aurore des chants d’oiseaux. Alors, Cours Forrest, cours !
L’autre s’apparente à Shutter Island, le singe doit mener un combat et une grande réflexion. Comme une partie d’échecs qu’il faudra gagner contre Queen’s Gambit, la nuit ou le jour. (Je vous assure même moi, je suis pas sereine d’écrire ceci.) Le singe 🙈 doit impérativement quitter sa prison aux barreaux de fer et aux jolies ronces des bois. Problème, un labyrinthe annonce toujours de jolies sorties, mais faut-il encore ouvrir la bonne porte. Le symptôme de l’aveugle c’est qu’il voudrait regarder mais il se trompe d’endroit et s’y cogne. Le singe va vouloir courir, se reposer, faire des plans pour trouver la porte de sortie. Il faudra bien réfléchir pour chercher son chemin et en prime trouver la bonne clé à son trousseau. Tic tac, tic tac, le temps presse les murs pourraient s’écrouler sur vous, respirez et faites le vide.
Notre dernier singe 🙊 pourra demander de l’aide s’il le souhaite. (C’est la particularité de ce signe, car il n’a jamais choisi son problème, c’est la victime.) Il est face à un énorme escalier et il a besoin de force pour gravir les marches. Un petit conseil demandez le soutien de Dumbledore, (sa canne), et l’aide d’un psychologue ou psychiatre afin de gravir à votre rythme ses marches qui formeront des énormes roches. Quand ce singe aura eu la force nécessaire de placer des mots sur son problème il sera au sommet de la montagne et pourra crier de toutes ses forces face à la merveilleuse vue qui lui fera écho. Le bruit de la justice, que la vie lui avait volé.

Ce qui donne un sens à la vie donne un sens à la mort.

Antoine de Saint-Exupéry

Les problèmes ne durent jamais toujours

Une fois arrivé, bras retombés, tu pourras enfin enlacer l’autre et te féliciter d’avoir combattu les singes de la sagesse. Comme un mort noyé, qui aurait trouvé toutes ses facultés pour nager. C’est toi qui sera le plus fière, mais il aura toujours une trace qui va subsister face au futur. Le futur à ton problème passé sera cette longue cicatrice. Longue comme le couloir, le labyrinthe et l’escalier. Il faudra beaucoup de crème Nivea pour t’aider à unir cette blessure à ton corps. Même du sparadrap et des compresses, parfois. (Je sais c’est pas évident de couper du sparadrap avec une paire de ciseaux mais promis le pansement sera bénéfique.) Des personnes vont sublimer ce corps avec des tatouages, donner une forme de représentation à ce problème passé. (Je remercie tous ces talentueux tatoueurs qui donnent du sens à ses corps meurtris.) D’autres vont le rendre invisible, mais il ne sera pas moins inconnu des autres, mais beau à découvrir. Soigner sa cicatrice est un privilège (oui comme ceux de la bourgeoisie), car on pourra la masser, la sentir et la voir grandir et disparaitre en nous. Mes chouchous, les problèmes ne durent jamais toujours. Ils seront le miroir d’un passé, d’un ancien billet de train et d’un espace sombre. Le noir existe pour te prouver que la couleur blanche est près de toi. Ces deux couleurs seront toujours les meilleures amies du Ying et du Yang, les plus beaux habits du décor du ciel, l’étoile et la pénombre de l’univers. 

Tags: / Category: Life

1 Comment

  1. Toujours si bien écrit et toujours un plaisir de lire les textes du monde d’Elodie !

Submit a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *