Quand ma peau deviendra bleue

In Tell me

© Image : Shot by cerqueira

Scroll this

Le téléphone n’a pas sonné depuis quelque temps et cette main déjà trop habitué à écrire cette lettre. Je devrais incarner l’héroïne d’Autant emporte le vent, je la joue à merveille. Hello it’s me, celle qui adore écrire des bouts de phrases. Tu sais je suis étonnée que des gens lisent mon écriture avant de se coucher, au nom de la rose je suis flattée. Par contre c’est totalement la déprime de ne plus voir ton prénom qui s’affiche. Je m’étais posé la question : pourquoi nous sommes des chouchous ? Après tout, toi aussi tu m’appelais comme ça. D’ailleurs, tout le monde m’appelle comme ça, moi, Peter Pan l’amie qui te dit sans cesse combien je t’aime. Pourtant, je n’arrive plus à le dire depuis quelque temps. 

Ce matin j’ai écouté Pretty Hurts. Tout le monde devrait écouter Beyoncé, enfin vous faites ce que vous voulez. Je ne possède pas cette pratique du goût, notre copine la balance elle l’a bien compris. J’ai eu surtout peur pour cette petite, tu sais, elle s’appelait Angela et j’avais pas pour mission qu’elle en bave encore plus avec cette société pourrie. Aujourd’hui tout va bien, merci. Tout le monde a bien compris qu’il fallait lui foutre la paix. Jusqu’à ce que tu réclames : qui veut une part de gâteau ? Comme si tu n’avais pas assez mangé. Regarde-toi dans une glace, toi aussi tu grossis quand tu manges des saloperies. Il est clair qu’on ne peut pas dire le contraire Fátima, la vie est une pute, mais elle est tellement belle en même temps

Désormais, après avoir vu des rats se battre pour des miettes de gâteaux, mes princesses s’étaient retrouvées sur les pages jaunes. On t’embrasse le karma d’avoir été trop vilaine de peur de ne plus trouver de prince charmant. J’avais de l’espoir pour elles, mais attendez que je vous explique. On ne va pas être pessimiste à notre âge, mais tous les soirs c’est la même rengaine au sujet du type qui fait office de père. Dans leurs bouches c’est je te déteste et dans leur tête c’est je veux que tu sois là. Je t’en prie, pas la peine de jouer à on aime les suppositions, car c’est les premières à mettre des masques quand elles vont au bal. Elles adorent prononcées lors d’un derniers verres : baby, as soon as you meet me, you’ll wish that you never did. Heureusement pour elles, no tears left to cry. Les gens tombent encore amoureux ma princesse, alors met tes lunettes et protège-toi du soleil. 

De mon côté, j’avais un mélange de honte et de pardon au sujet de my boy. Je vous assure que  les fleurs du mal ne poussent pas que dans les poèmes de Baudelaire, et que maintenant il était grand temps de dire Goodbye et de balancer un fuck à toutes les personnes mauvaises.

Ma marraine la fée m’a dit : Hello, welcome home, quand j’ai posé mon pied sur ma terre promise. J’avais pas pour mission de partir, mais on savait toi comme moi que si estábamos destinados a ser, ya estaríamos juntos. Cette gentille dame take my heart et m’a expliqué qu’il était important de trouver la paix. Combien ça coute une vraie détox quand l’amour est éphémère ? Une poignée de rien. Elle m’a expliqué avec ses mots qu’il était important de se recentrer sur soi-même, devenir aux yeux des autres un peu égoïste et balancer des vues aux gens sans grand intérêt. 

Alors voilà, c’est important mes chouchous de s’aimer. Embrasse-toi d’abord, puis les autres après. Car tout le monde ne mérite pas une place à la table de notre vie. C’est indéniable. Et tu sais ce qui est le plus beau à voir, c’est de regarder de l’autre côté du pont et d’admirer qu’il peut des abricots à Paris

Ton amie Élodie.

1 Comment

  1. Tellement bien écrit! Toujours un plaisir de lire les textes du monde d’Elodie!

Submit a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *